La Rente d'Invalidité PDF Imprimer Envoyer
Une forêt vierge de rentes très différentes que le futur adhérent est sensé « choisir »
mais sans forcément avoir compris le danger de certaines limites ou lacunes.

  • Champ d’action :
un handicap jugé définitif par un ou plusieurs experts, à partir d’un certain taux d’invalidité, évalué suivant votre
incapacité à continuer soit votre profession (taux professionnel), soit n’importe quelle profession (taux fonctionnel),
au contraire des Indemnités Journ. qui interviennent, en général, en arrêt temporaire seulement. Constat : la Rente
d’Invalidité est souvent négligée par rapport aux Indemnités Journalières alors qu’elle est plus importante que les
Ind. Journ. non pas en fréquence, mais en durée; en effet, la Rente d’Invalidité peut et doit vous soutenir
pendant 10, 20, ou 30 ans !
tandis que les Indemnités Journalières ne dépassent pas 2 ½ ans ou 3 ans. Ainsi, le
choix d’une Rente d’Invalidité efficace réclame le maximum d’attention de votre part car il existe une grande
diversité de rentes dont il est très difficile de cerner l’étendue exacte, les limites et les exclusions. Jugez plutôt :


Quelle est la meilleure garantie… pour l’assuré ? Jugez vous-même :
-Mélange des taux fonctionnel et profess. pour l’évaluation de votre taux d’invalidité, ce qui peut faire baisser dangereusement la rente, voire l’annuler, si vous gardez une certaine capacité à exercer d’autres professions;

-à 66% d’invalidité : 2/3 de la rente seulement

rente totale = cessation de toute activité
professionnelle


-pas de rente partielle de 33% à 65% d’inval.

rente partielle proportionnelle au taux d’inval.
- soit 33% de la rente à 33% d’invalidité;
- ou 50% de la rente à 50% d’invalidité;

-à 60 ans :
- arrêt pur et simple de la rente;
- ou rente réduite à 50%;

-début de la rente après 1 an ou 2 ans ½…


exonération (ne pas payer les cotis. en rente)
- exon. en rente totale seulement !
(pas d’exon. part. en rente partielle)

-Respect des seuls critères professionnels pour l’évaluation du taux d’invalidité ouvrant droit à la rente; ainsi, si vous êtes invalide à 66% pour votre profession, la capacité à exercer d’autres professions ne risque pas de diminuer la rente souscrite…

-à 66% d’invalidité : rente totale

rente totale compatible avec une activité
professionnelle

-rente partielle de 33% à 65% d’inval. prof.

rente partielle calculée suivant formule n/66 :
- soit 50% de la rente à 33% d’invalidité;
- soit 75% de la rente à 50% d’invalidité;

-à 60 ans :
- la rente continue jusqu’à 67 ans;
- la rente reste à 100%

-rente servie dès consolidation de votre invalidité

exonération (ne pas payer les cotis. en rente)
- exon. en rente totale ;
- exon. partielle en rente partielle.


  • Signalons :
que dans certains contrats, la rente partielle peut commencer à partir de 25% d’invalidité, voire de 16%.
Certes, cette garantie peut être intéressante à condition que les "sinistres" se multipliant, la cotisation
n'enfle pas en proportion, ce qui est l'éternel problème en assurances; de notre côté, nous ne sommes
pas pour la multiplication des garanties secondaires (du style doublement en décès accidentel) si l'adhérent
est bien assuré par ailleurs; nous pensons donc qu'il est important que l'adhérent touche 50% de la Rente
dès 33% d'invalidité professionnelle et 100% de la Rente à 66% d'invalidité professionnelle
(qu'il continue à exercer ou non)
comme indiqué plus haut et dans la rubrique "Les garanties du BEAM".

Rappelons que la Rente d’Invalidité a un caractère indemnitaire et est versée en réparation du dommage subi
par l’assuré du fait d’une perte de revenus; en conséquence, la Rente d’Invalidité ne peut constituer une source
d’enrichissement et son montant doit toujours rester en rapport avec le montant des revenus professionnels de l’assuré
déclarés à l’Administration fiscale.

  • Précision :
la rente d’invalidité est viagère, c’est-à-dire qu’elle s’arrête si l’assuré décède (avant l’âge terme prévu). Si l’assuré
retrouve tout ou partie de sa capacité professionnelle, l’assuré doit repasser une expertise qui peut aboutir à une
diminution normale de la prestation.